A-t-on le choix de ses spécialités au lycée pour des études de médecine ?

Partager l'article sur

Sommaire

Avec la réforme du baccalauréat initiée par Jean-Michel Blanquer, les traditionnelles filières du lycée ont disparu. Les enseignements de spécialités ont fait leur apparition. Ceux-ci peuvent valoriser les points forts de chaque étudiant. Ils permettent également de construire un parcours individualisé. Le choix de ces spécialités s’avère déterminant pour obtenir un accès à médecine. Les disciplines scientifiques, et en particulier la spécialité Physique-chimie semblent essentielles. Notre guide vous donne les clés pour bien choisir vos spécialités pour médecine.
  1. Bien comprendre les filières pour faire des études de médecine
  2. Une relative liberté de choix de spécialités existe en classe de première
  3. Un choix qui se restreint en terminale pour maximiser ses chances sur Parcoursup

Bien comprendre les filières pour faire des études de médecine

La réforme de 2020 a modifié les conditions d’accès aux études de médecine. Elle vise deux objectifs principaux. Le premier est de favoriser une réelle diversification des parcours. Le second réside dans l’anticipation d’un éventuel échec en première année. Les étudiants peuvent ainsi se réorienter plus facilement vers d’autres formations. Trois options existent pour accéder aux études de médecine Depuis la réforme de 2020, trois voies permettent désormais de poursuivre des études de médecine. Seules les deux premières concernent les bacheliers. Elles font l’objet d’une procédure Parcoursup à la fin du lycée. Il s’agit de :
  • PASS ou Parcours d’accès spécifique santé ;
  • LAS ou licence avec option “accès santé” ;
  • l’intégration en deuxième année sur dossier pour les titulaires d’un diplôme d’État infirmier.
Les étudiants doivent valider leur première année en PASS ou en LAS avec une moyenne annuelle suffisante. Si c’est le cas, ils peuvent espérer intégrer la filière MMOPK en deuxième année. Cette formation englobe toutes les métiers de la santé. Le choix entre médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie et kinésithérapie intervient plus tard. Les étudiants ne disposent que de deux tentatives pour obtenir leur admission en MMOPK. La voie PASS, une première année post-bac pour intégrer des études de médecine Le Parcours d’accès spécifique santé constitue la voie préférentielle pour des études de médecine. Les élèves voulant intégrer cette formation après la terminale doivent faire des vœux PASS sur Parcoursup. Environ 60 % des étudiants admis en MMOPK venaient d’une PASS Le PASS a remplacé l’ancienne PACES, trop sélective et trop génératrice d’échecs pour les étudiants Le PASS a remplacé l’ancienne filière PACES (première année commune aux études de médecine). La PACES a été abandonnée en 2020. Chaque année, plus de 40 000 élèves de terminale s’inscrivaient en PACES. Avec la limitation imposée par le numerus clausus, les deux tiers d’entre eux échouaient à intégrer la deuxième année. Ils étaient donc contraints de se réorienter vers d’autres formations. Le Parcours accès spécifique santé concentre des disciplines scientifiques et médicales  Les cours et évaluations en PASS se décomposent en une discipline majeure et une mineure. La majeure représente 80 % du cursus et la mineure 20 %. Le contenu de la discipline majeure peut varier selon les universités. Un socle commun existe toutefois (anatomie, chimie et biochimie, histologie, etc.). La discipline mineure est non-scientifique. Cela permet une vraie diversification des profils. Parmi les possibilités, on trouve droit, économie et gestion, sciences psychologiques ou encore sport et santé. La Licence avec “option santé”, une licence plus généraliste pour des profils diversifiés La licence avec option “accès santé” fonctionne également sur le principe d’une discipline majeure et d’une discipline mineure. L’étudiant doit s’assurer que la licence visée propose bien une option “accès santé” lorsqu’il saisit ses vœux sur Parcoursup. La majeure peut concerner presque toutes les matières. On trouve des LAS en Sciences humaines, en Droit, en Langues, en Psychologie, en STAPS, etc. La mineure propose des enseignements liés à la santé et à la médecine. Cela peut-être histologie, biochimie, anatomie, physiologie, etc.

Une relative liberté de choix de spécialités existe en classe de première

Les élèves de seconde doivent, à la fin de l’année, choisir trois disciplines. Elles constitueront leurs spécialités en classe de première. Ce choix doit être guidé par deux logiques : les points forts et le projet professionnel. Il existe 13 spécialités pour le bac général. Choisir trois spécialités scientifiques en première constitue l’option la plus rationnelle En théorie, les études de médecine sont accessibles avec n’importe quelles spécialités. En réalité, les étudiants admis en PASS ont quasiment tous choisi des spécialités scientifiques. Ce sont ces enseignements qui doivent être privilégiés en première comme spécialités pour médecine. Une triplette Mathématiques, Physique-Chimie, Sciences de la vie et de la Terre (SVT) est un bon choix de spécialités pour médecine. Ces enseignements constituent un socle solide pour la préparation de futures études de médecine.
  • Leur contenu constitue un bon point de départ (l’étude de la radiation en Physique, la biologie ou le corps humain en SVT par exemple).
  • Leurs méthodes de travail seront réinvesties (la rigueur scientifique, l’expérimentation, le fonctionnement par hypothèse, etc.)
  • Leur niveau d’exigence prépare les étudiants à la rigueur et au volume de travail attendus à l’université.
Le choix d’une spécialité non scientifique demeure une possibilité à ne pas négliger Il est recommandé de choisir deux matières scientifiques en enseignements de spécialités pour médecine. Concernant la troisième spécialité, les étudiants disposent d’une certaine latitude. Il faut en effet se rappeler que le PASS comprend une mineure non scientifique. Les étudiants en licence avec option “accès santé” suivent eux une majeure non scientifique. Un élève de première peut choisir une spécialité Histoire, Géopolitique, Science politique pour une mineure de Droit en PASS par exemple. Il peut aussi choisir une spécialité en Langues pour une Licence LEA avec option “accès santé”. Ce choix peut s’avérer très pertinent. En cas de réorientation, l’étudiant dispose d’une base pour suivre une autre formation. De plus, une spécialité non-scientifique offre une bonne culture générale, valorisée par les universités.

Un choix qui se restreint en terminale pour maximiser ses chances sur Parcoursup

Les étudiants qui ne rêvent que de médecine privilégient une admission en PASS après le lycée. Ce parcours impose de se concentrer sur les spécialités scientifiques. Une orientation en licence avec option “accès santé” sur Parcoursup offre d’autres possibilités. La spécialité Physique-Chimie semble incontournable pour intégrer médecine En classe de terminale, les élèves ne conservent que deux enseignements de spécialité pour le bac. Pour ceux qui ont choisi physique-chimie, SVT et maths en première, le dilemme peut se révéler cornélien. Le choix des enseignements à conserver doit prendre en compte les résultats et le niveau de l’élève. La priorité est d’obtenir le bac. Si les résultats dans une spécialité se révèlent vraiment trop faibles, l’élève risque de réduire ses chances. La spécialité Physique-chimie semble vraiment s’imposer. En 2021, pour le Parcours accès spécifique santé (PASS), 55 % des candidats avaient suivi l’enseignement de spécialité Physique-chimie. Par contre, ces étudiants représentaient 79 % des admis ! De l’avis général, Physique-chimie s’avère incontournable dans les choix de spécialités pour médecine. Le choix de la deuxième spécialité dépend en partie du profil de l’étudiant Pour intégrer PASS, le choix de la deuxième spécialité s’opère généralement entre les Sciences de la vie et de la Terre (SVT) et les Mathématiques. Pour les candidats à une licence avec option “accès santé”, la liberté est plus grande. Le choix de leur deuxième spécialité peut être guidé par la majeure de la licence. Contrairement à ce qui se passait en PACES, le choix de la spécialité SVT n’est pas incontournable pour des études de médecine. En 2021, 50 % des candidats en PASS avaient suivi un enseignement de spécialité SVT (pour 63 % d’admis). Les maths en spécialités ne constituent pas une obligation. Elles sont toutefois fortement sollicitées pour étayer les compétences en Physique-chimie. Physique-chimie et SVT avec option maths complémentaires : les meilleures spécialités pour médecine En réalité, une combinaison gagnante de spécialités pour médecine existe. Cette stratégie vaut surtout pour les étudiants qui privilégient des vœux PASS sur Parcoursup. Il s’agit des enseignements de spécialités Physique-chimie et SVT associés à une option maths complémentaires. Cette option maths complémentaires n’est accessible qu’aux élèves ayant suivi la spécialité mathématiques en classe de première. Une étude de 2021 a analysé l’ensemble des vœux PASS sur Parcoursup. Seuls 30 % des candidats à la formation ont suivi cette combinaison d’enseignements. En revanche, ils représentent 48 % du total des admis. Près de la moitié des étudiants admis en PASS ont donc suivi les spécialités Physique-chimie et SVT associés à l’option maths complémentaires. C’est sans conteste la meilleure combinaison de spécialités pour médecine Les réformes du bac et des formations aux métiers de la santé ont modifié les conditions d’accès à médecine pour les élèves de terminale. Les étudiants peuvent candidater sur Parcousup en PASS ou LAS. Le Parcours accès spécifique santé constitue la meilleure orientation pour intégrer une telle formation. Physique-chimie, Sciences de la vie et de la terre (SVT) et mathématiques constituent le meilleur choix de spécialités pour médecine.

Demande
de bourse d'étude

Diploma Santé met en place un programme de bourse visant à offrir jusqu’à l’intégralité des frais de scolarité pour la formule complète de Prépa PASS.

Les autres articles

Télécharger notre brochure

Prendre rendez-vous

Demande de bourse

Télécharger les fiches de cours

Mise en relation

Les 5 clés pour s’organiser en PASS/LAS + 1h d'immersion en cours de chimie - Samedi 20 avril à 14h

Télécharger la brochure