Réforme PACES

Partager l'article sur

Sommaire

  1. La PACES devient le Parcours d’Accès Spécifique Santé (PASS)
  2. L’apparition de la Licence Accès Santé (LAS)
  3. Le Numerus Clausus devient le Numerus Apertus
  4. L’accès à ces filières
  5. Qu’est ce qui ne change pas ?
La réforme de la PACES a fait place à la nouvelle formation commune nommée PASS, pour laquelle Diploma-Santé forme ses étudiants : prépa médecine Paris. La PACES, Première Année Commune aux Etudes de Santé, a été pendant 10 ans la voie d’accès aux études de santé. Elle se déroulait à l’université, et était constituée de deux semestres, se concluant chacun par un concours. A l’issue de leurs classement au concours et du Numerus Clausus fixé pour leur faculté, les étudiants pouvaient accéder ou non à la deuxième année des études de santé de leur choix. Ils s’orientaient alors vers les filières MMOPK : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie. Le taux de réussite au concours se situait alors entre 10 et 30% en fonction des facultés. C’est face à des taux d’échecs très élevés, et des difficultés de réorientation pour les étudiants concernés, qu’une réforme est proposée. La réforme PACES est annoncée en 2018 par le Président de la République Emmanuel Macron, et la Ministre de la Santé Agnès Buzyn, et s’inscrit dans le plan « Ma santé 2022 ». Ce plan a pour but de faciliter l’accès aux filières de santé pour les étudiants, et d’augmenter le nombre de médecins et autres professions médicales sur le territoire français.

Quels changements constituent cette réforme ?

La PACES devient le Parcours d’Accès Spécifique Santé (PASS)

Le PASS correspond donc à la première année d’études de santé. Les unités d’enseignements sont constituées d’un tronc commun à l’ensemble des étudiants de PASS, appelées majeures, et d’unités d’enseignements spécifiques au choix d’orientation de l’étudiant, appelées mineures. Ces mineures correspondent à une option d’unité d’enseignement hors du domaine de la santé, comme le droit, la psychologie, STAPS, ou les sciences par exemple. Les cours sont évalués en fin de semestre via des partiels. En fonction de la moyenne obtenue en fin d’année, les étudiants pourront soit directement accéder à la deuxième année d’études de santé de leur choix, soit repasser des épreuves sélectives pour accéder à cette deuxième année, soit se réorienter dans une licence autre. Le système de notation de l’université permet l’attribution d’ECTS, qui permettent d’obtenir des équivalences pour être admis dans une nouvelle licence. Le redoublement est interdit en PASS, au contraire de la PACES. L’étude d’une mineure pendant l’année permet à l’étudiant contraint de se réorienter d’entrer en deuxième année de licence correspondant à sa mineure, et ainsi de ne pas “perdre” son année.

L’apparition de la Licence Accès Santé (LAS)

La LAS est un moyen pour les étudiants de réaliser une licence hors études de santé, puis, à l’issue de 2 ou 3 années de licence, de se réorienter vers des études médicales. En effet, pendant leurs années de licence, les étudiants suivent aussi des enseignements « accès santé », leur permettant d’apprendre les bases et de se soumettre à un concours pour intégrer une filière MMOPK. Il existe de nombreuses licences en France proposant cette option “accès santé”. Le concours détermine l’admission des étudiants en deuxième année MMOP grâce à un Numerus propre à la LAS.

Le Numerus Clausus devient le Numerus Apertus

Le Numérus Clausus représentait le taux d’admission d’étudiants en santé en deuxième année, et était fixé par le gouvernement, à l’échelle nationale. Le Numerus Apertus est fixé par chaque université, en fonction de ses capacités d’accueil, en concertation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour répondre aux besoins régionaux en médecins. Les universités adaptent leur taux d’admission à leur capacité d’accueil et de formation. L’objectif de la réforme est d’augmenter l’accès à la deuxième année d’études de santé à +20% des étudiants.

L’accès à ces filières

Pour entrer en cursus PASS ou LAS, les candidats doivent postuler sur le portail Parcoursup et sont admis ou non à l’université via le système de sélection de la plateforme. A l’issue de l’année de PASS ou de deux ou trois années de licence en LAS, les étudiants passent le concours et son admis ou non en poursuite d’études médicales. Pour être admis en filière MMOPK, il faut que l’étudiant valide l’ensemble des crédits ECTS de chaque unité d’enseignement, et que son classement soit compris dans le Numerus Apertus.

Qu’est ce qui ne change pas ?

Les filières médicales auxquelles les étudiants ont accès en deuxième année est une des modalités qui ne se voit pas modifiée par cette réforme. En effet, à l’issue du PASS ou de la LAS, les étudiants accèderont soit à une deuxième année d’études de Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, ou Kinésithérapie. Pour chacune de ces filières MMOPK, la sélection se fait en fonction du Numérus Apertus fixé par la faculté. Les unités d’enseignement en PASS sont sensiblement les mêmes qu’en PACES, le programme a très peur changé. Les étudiants sont évalués en fin de semestre par des épreuves classantes.

Demande
de bourse d'étude

Diploma Santé met en place un programme de bourse visant à offrir jusqu’à l’intégralité des frais de scolarité pour la formule complète de Prépa PASS.

Les autres articles

Télécharger notre brochure

Prendre rendez-vous

Demande de bourse

Télécharger les fiches de cours

Mise en relation

Tous les conseils pour bien préparer sa rentrée en PASS/LAS par un major - Dimanche 14 juillet à 14h

Télécharger la brochure