Qui finance les études de médecine ?

Partager l'article sur

Sommaire

  1. Les dépenses fixes
  2. Les structures hospitalières actrices des études de santé
  3. Les frais de la vie courante
  4. Zoom sur les prépas santé
En France, la formation d’un étudiant en médecine coûte en moyenne 20 000 euros par an. Ces études durant environ 10 ans, il faut compter près de 200 000 euros par étudiant en médecine avant que celui-ci soit diplômé. Ainsi, même pour les études de médecine les plus courtes le prix d’un étudiant formé reste conséquent. Les études de santé se déroulent à la faculté. Les universités en France sont financées par l’Etat principalement, mais aussi par les collectivités territoriales, les entreprises et les ménages (via les impôts).

Les dépenses fixes

Pour s’inscrire à la faculté de médecine, les étudiants règlent chaque année universitaire les frais de scolarité, qui s’élèvent en moyenne à 170 euros. Les étudiants doivent également cotiser tous les ans à la CVEC (Contribution de vie étudiante et de campus), dont le coût est de 92 euros. Ainsi, en réglant les frais de scolarité et la CVEC chaque année, les futurs médecins dépensent 260 euros chaque année, soit environ 2600 euros en 10 ans pour leur formation à l’université. Le reste des frais universitaires est entièrement pris en charge par l’Etat.

Les structures hospitalières actrices des études de santé

Les étudiants en médecine sont formés à la fois à la faculté, mais également à l’hôpital universitaire. Les hôpitaux universitaires accueillent en effet les étudiants en médecine en stages dès leur deuxième année, en tant qu’externe, puis réalisent leur internat à partir de la 6e année. Les stages des externes et le travail des internes impliquent une rémunération, mais celle-ci est moindre par rapport au travail fourni, et finalement, l’accueil des étudiants par l’hôpital ne lui coute rien. En effet, entre les travaux de recherche, les promesses d’emploi, les gardes, les apports de l’internat, le service rendu est finalement mutuel. Les hôpitaux publics et certaines structures privées accueillent également en stage les étudiants en odontologie, pharmacie, maïeutique et kinésithérapie. Les étudiants, au cours de leur parcours, touchent des indemnités de stage, provenant des hôpitaux et de l’Etat.

Les frais de la vie courante

Même si nous constatons que le financement des études de santé se fait majoritairement grâce à l’Etat, et que le cout total pour les étudiants est finalement plutôt moindre, il reste courant d’entendre que ce sont des études qui « coûtent cher ». En effet, en dehors de la formation hospitalière et universitaire, les études de médecine impliquent d’autres frais, tels que le logement, l’alimentation, les transports et surtout les prépas privées. Les frais de la vie courante s’élèvent en moyenne à 1000 euros par mois. Les étudiants en difficulté financière peuvent faire une demande de bourse. Il existe deux types de bourses : la bourse sur critères sociaux (BCS) et l’aide au mérite. Le montant de la BCS est évalué en fonction des ressources et des besoins de l’étudiant. Les jeunes ayant obtenu la mention Très bien au baccalauréat ont en plus droit à l’aide au mérite. C’est les ressources de l’Etat qui permettent de financer ces bourses. Les étudiants n’ayant pas accès à une bourse peuvent bénéficier d’autres aides. En effet ils peuvent avoir droit par exemple à l’Aide Personnalisée au Logement, aux aides à la mobilité, etc.

Zoom sur les prépas santé

Les prépas privées se sont multipliées au cours des dernières décennies, et impliquent des frais souvent très élevés. Ces prépas sont apparues à l’origine pour préparer au concours de la première année (PACES devenue PASS depuis la rentrée 2020), en proposant des services et des formations favorisant le passage en deuxième année. Certaines prépas proposent aussi des formules pour les étudiants préparant l’ECN dès la troisième année de formation médicale et pendant trois années. Les prépas adaptent leur service à chaque cycle, et à chaque spécialité. Non seulement leurs prix sont élevés, mais la sélection pour y entrer se fit sur dossier et est parfois très exigeante. Ces deux critères soulèvent la question de l’égalité des chances qui est normalement la promesse de la faculté. Le prix des prépas en France s’élève en moyenne à 7000 euros par an en Ile de France et à 4000 euros par an en province. Ces dernières étant privées, aucune aides financières n’existent pour les payer : les étudiants souhaitant s’y inscrire doivent puiser dans leurs ressources personnelles ou faire un crédit à la banque. C’est donc finalement le prix de ces prépas qui rend les études de médecine couteuses. Si l’étudiant n’a pas les ressources pour financer une prépa, il peut se limiter à la formation universitaire, dont le prix est principalement pris en charge par l’état, et au tutorat de la faculté. Les jeunes ayant les ressources suffisantes s’inscriront en prépa privée et multiplieront ainsi leurs chances de réussite au concours de première année. Pour préparer l’ECN, ils auront de nouveau la possibilité de s’inscrire en prépa privée, ou de se former uniquement grâce à l’offre universitaire.

Demande
de bourse d'étude

Diploma Santé met en place un programme de bourse visant à offrir jusqu’à l’intégralité des frais de scolarité pour la formule complète de Prépa PASS.

Les autres articles

Télécharger notre brochure

Prendre rendez-vous

Demande de bourse

Télécharger les fiches de cours

Mise en relation

Tous les conseils pour bien préparer sa rentrée en PASS/LAS par un major - Dimanche 23 juin à 14h

Télécharger la brochure