Devenir kinésithérapeute : Compétences métier, parcours d’études et carrière

Partager l'article sur

Sommaire

Le masseur kinésithérapeute est un professionnel de santé qui joue un rôle majeur auprès de ses patients. Présent à tous les stades de la vie, de la naissance jusqu’en fin de vie, il accompagne aussi bien les adultes que les enfants. Ses compétences métier couvrent un large éventail de besoins et passent par des actions de promotion de la santé, de rééducation, de traitement et de prévention. Avec de belles perspectives de carrière et de nombreux débouchés, choisir le métier de kinésithérapeute, c’est opter pour un parcours professionnel très porteur. Vous envisagez de devenir kinésithérapeute ? Découvrez en quoi consiste ce métier, quelles sont ses compétences clés, quel parcours de formation suivre en études de santé et quelles sont les évolutions de carrière possibles.
  1. Masseur kinésithérapeute : Les compétences et le quotidien de ce métier
  2. Devenir kinésithérapeute : le parcours de formation, du bac à l’IFMK
  3. Études en IFMK : préparer le diplôme d’État de masseur kinésithérapeute
  4. Les études et la formation de masseur kinésithérapeute à l’étranger
  5. Devenir kinésithérapeute dans le cadre d’une reconversion professionnelle
  6. Métier de masseur kinésithérapeute : carrière, salaire et parcours professionnel

Masseur kinésithérapeute : Les compétences et le quotidien de ce métier

Le masseur kinésithérapeute intervient dans la prévention ou le traitement de troubles de la motricité ou d’altération des capacités fonctionnelles chez un patient. Ses compétences concernent aussi bien les troubles neurologiques que la paralysie ou les affections respiratoires, rhumatismales ou circulatoires. La kinésithérapie rassemble un large panel de méthodes telles que la pratique du sport, les massages et la rééducation. L’objectif ? Soulager, voire supprimer les douleurs et aider les patients à retrouver la forme et la santé.   Dans quel cadre intervient le masseur kinésithérapeute ? Tout commence par une prescription médicale. En fonction de l’état de santé du patient, le kiné met en place un protocole de soins. Il propose un programme de rééducation adapté et définit les techniques les plus appropriées pour soigner le patient.

Devenir kinésithérapeute : le parcours de formation, du bac à l'IFMK

Pour devenir kinésithérapeute, il faut intégrer un institut de formation des masseurs kinésithérapeutes (IFMK). Afin d’atteindre cet objectif, vous devez suivre un parcours de formation bien précis. Première étape : l’obtention du bac. En principe, il peut s’agir de n’importe quel bac. Dans les faits, un bac général avec option sciences et vie de la terre, physique chimie ou mathématiques, est recommandé. Une fois votre bac en poche, quatre parcours d’accès aux études de masseur kinésithérapeute sont possibles.

Licence Accès Santé ou parcours spécifique accès santé pour entrer en IFMK

La première année commune aux études de santé (PACES) n’existe plus. Désormais, après obtention du bac, deux possibilités s’ouvrent aux étudiants qui souhaitent rejoindre des études de santé dans les filières de la médecine, de la maïeutique, de l’odontologie, de la pharmacie ou de la kinésithérapie. Ils peuvent intégrer un parcours accès spécifique santé (PASS) ou une licence accès santé au sein d’une université. Quelle est la différence entre ces deux parcours de formation ? Étudions la question de plus près.

Les différences entre la LAS et le PASS

Les étudiants qui optent pour le PASS choisissent une majeure santé telle que la kinésithérapie et une mineure dans un autre domaine. Pour les étudiants qui entrent en licence accès santé, c’est l’inverse. La majeure concerne un autre domaine que la filière de médecine visée. Dans leur cas, la kinésithérapie représente donc leur mineure santé.

Intégrer un IFMK après une licence accès santé ou un parcours accès spécifique santé

Au bout d’une année d’études en PASS ou en licence accès santé, les étudiants peuvent candidater pour intégrer un IFMK. La sélection se fait sur dossier. Attention, pour les étudiants en kinésithérapie, les places sont limitées et déterminées chaque année par l’État. À noter que les concours pour entrer en institut de formation des masseurs kinésithérapeutes n’existent plus. Cependant, des entretiens oraux devant un jury sont souvent organisés par l’école.

Rejoindre un institut de formation des masseurs kinésithérapeutes avec une licence biologie ou STAPS

Vous vous demandez s’il est possible d’intégrer les études pour devenir kiné sans passer par le parcours de formation traditionnel de la médecine ? La réponse est oui. L’alternative au PASS et à la licence accès santé : la licence biologie ou la licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). À l’issue de sa première année, un étudiant peut se présenter pour rejoindre un IFMK. Là encore, les places sont limitées et la procédure d’admission se veut sélective.

Études en IFMK : préparer le diplôme d'État de masseur kinésithérapeute

Lorsqu’un étudiant intègre un IFMK, quatre années d’études de kiné sont nécessaires pour préparer le diplôme d’État de masseur kinésithérapeute. Le parcours de formation s’articule entre stages et enseignements à l’école.

Les cours et les enseignements dans les écoles de kiné

Les cours dispensés lors des formations au métier de kiné s’organisent entre enseignements théoriques et pratiques dans le domaine de la kinésithérapie. Ainsi, l’étudiant qui intègre une école de kinésithérapeute apprend à analyser l’état de santé des patients, entreprendre une démarche diagnostique, mener des actions de prévention et maîtriser les techniques de rééducation. Ses cours concernent également la connaissance du système de santé et la réglementation autour de la rééducation afin de garantir la qualité et la sécurité des soins.

Devenir kiné : l’importance des stages pour préparer le diplôme d’état de masseur kinésithérapeute

Les écoles de formation au métier de kinésithérapeute mettent l’accent sur les stages. L’objectif ? Renforcer les enseignements théoriques par la pratique. Pour cela, chaque école met en place des partenariats avec différents acteurs de la kinésithérapie sur son secteur. Il peut s’agir de centres de rééducation, d’hôpitaux, de maisons de retraite, d’associations sportives ou même du cabinet libéral d’un kiné en activité.

Les études et la formation de masseur kinésithérapeute à l'étranger

Effectuer ses études de kinésithérapeute à l’étranger est une solution choisie par de nombreux élèves français. D’après une étude de l’ordre des masseurs kinésithérapeutes, un kinésithérapeute exerçant en France sur quatre est diplômé d’un pays étranger. Par ailleurs, 60 % des diplômés de kinésithérapie dans un autre pays de l’Union européenne sont français.   Pourquoi toutes ces personnes se dirigent-elles vers un parcours de formation au métier de kinésithérapeute en dehors de la France ? Quelles sont les écoles qu’ils intègrent ? Décryptage. Choisir une école de kiné à l’étranger : le parcours d’admission des étudiants Il est parfois plus facile d’intégrer une école de kinésithérapeute à l’étranger. Ce sont souvent les étudiants non admis en IFMK qui s’y présentent. Par exemple, en Belgique, l’inscription est accordée selon un tirage au sort parmi l’ensemble des candidats au parcours de formation. En Allemagne, les conditions d’admission sont relativement souples, notamment pour certaines écoles frontalières qui proposent d’accueillir les étudiants français en kinésithérapie. Le parcours de formation et de validation du diplôme Les cours concernent les mêmes types d’enseignements qu’en France. Les différents parcours d’études prévoient également des périodes de stages. En revanche, pour s’inscrire à l’ordre des masseurs kinésithérapeutes en France avec un diplôme étranger, il est nécessaire de passer des équivalences, souvent sous forme de stages.

Devenir kinésithérapeute dans le cadre d'une reconversion professionnelle

Dans la majorité des cas, les personnes qui envisagent une reconversion professionnelle vers le métier de kiné doivent suivre le parcours de formation habituel. Toutefois, il existe des passerelles et des conditions d’admission spécifiques pour certaines populations.

Les passerelles pour intégrer les études de kiné en reconversion professionnelle

L’obtention de certains diplômes permet d’intégrer le parcours de formation du masseur kinésithérapeute tout en pouvant être dispensé d’une partie des enseignements. Ce type de parcours professionnel n’entre alors pas dans les quotas d’admission habituels. Parmi les diplômes offrant cette opportunité, nous pouvons citer le diplôme d’État d’infirmier, le diplôme de pédicure-podologue ou encore le diplôme d’ergothérapeute. Est également concerné le diplôme de formation générale en sciences médicales, maïeutiques, odontologiques ou pharmaceutiques.

Devenir kiné : la reconversion professionnelle des sportifs de haut niveau

Les sportifs de haut niveau qui ont déjà validé une première année universitaire peuvent demander à intégrer un IFMK. Leur candidature pour le parcours de formation en kinésithérapie est alors examinée et acceptée sur dossier.

Métier de masseur kinésithérapeute : carrière, salaire et parcours professionnel

Une fois votre diplôme d’État de masseur kinésithérapeute en poche, vous vous demandez quelles sont vos perspectives d’emploi ? Le métier de kiné offre un large panel d’opportunités. En effet, ce professionnel peut travailler au sein d’un centre hospitalier, d’une maison de retraite, d’un EPHAD, d’un établissement thermal ou d’un centre de rééducation. Il peut aussi choisir de s’installer en libéral.

Devenir kiné : le salaire de ce métier sur le marché de l’emploi

Le salaire du kiné dépend du type d’emploi qu’il occupe. Par exemple, le salaire d’un masseur kinésithérapeute en centre hospitalier se situe entre 2 046 euros bruts par mois et 3 705 euros par mois. Le salaire d’un kinésithérapeute en libéral dépend du nombre de patients qu’il soigne et des résultats de son activité. Perspectives d’évolution et parcours professionnel du kinésithérapeute Là encore, les perspectives d’évolution varient selon le type d’emploi occupé par le kiné. S’il exerce en centre hospitalier, il peut envisager d’évoluer vers le métier de cadre de santé ou responsable de service. Un kiné peut également se spécialiser dans la kinésithérapie du sport. Enfin, il peut envisager de rejoindre l’ostéopathie dans le cadre d’une reconversion professionnelle. L’entrée en école de kiné se veut très sélective, mais offre des perspectives sérieuses aux étudiants qui obtiennent leur diplôme. En effet, l’accroissement de la demande de soins et l’augmentation des situations de dépendance ou de handicap laissent présager un bel avenir pour les kinésithérapeutes. Construisez dès aujourd’hui votre vie de demain.

Demande
de bourse d'étude

Diploma Santé met en place un programme de bourse visant à offrir jusqu’à l’intégralité des frais de scolarité pour la formule complète de Prépa PASS.

Les autres articles

Télécharger notre brochure

Prendre rendez-vous

Demande de bourse

Télécharger les fiches de cours

Mise en relation

Les 5 clés pour s’organiser en PASS/LAS + 1h d'immersion en cours de chimie - Samedi 20 avril à 14h

Télécharger la brochure